RDC : des casques bleus de nouveaux accusés d'abus sexuel

De nouveaux casques bleus sud-africains sont accusés d'abus sexuels en République Démocratique du Congo[ALAIN WANDIMOYI / AFP]

Les Nations Unies ont confirmé que de nouveaux soldats sud-africains sont accusés d’agressions sexuelles entre 2014 et 2016 en République Démocratique du Congo, a rapporté RFI.

Cinq femmes, dont une mineure, auraient été victimes de violences et d’actes sexuels non-consentis par des Casques bleus en mission dans la région du Kivu, à l’ouest du pays. Soucieux, le porte-parole du programme de développement de l'ONU, Stéphane Dujarric, a déclaré que les suspects feront l'objet de tests de paternité pour éclaircir les affaires.

Contrairement à une ancienne affaire similaire, l’Afrique du Sud affirme avoir, cette fois-ci, ouvert une investigation sur les cas rapportés par l’organisation. Cette dernière met la pression sur Pretoria pour qu'elle puisse participer à l'enquête.

D'après RFI, un porte-parole de l'armée sud-africaine a assuré qu'une équipe était déjà présente sur le terrain pour examiner les différents scandales visant des soldats sud-africains. De 2004 à 2006, 140 cas d’agressions sexuelles par des soldats sud-africains avaient été recensés par les Nations Unies.

Des accusations qui font aussi écho à d’autres scandales dans la province du Nord-Kivu et Sud-Kivu. En 2009, quatre Casques bleus marocains avaient été incarcérés pour avoir été accusés de viols et de pédophilie. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles