Des «bactéries cauchemardesques» effraient les Etats-Unis

Les autorités sanitaires américaines sont en alerte[LOIC VENANCE / AFP]

Les autorités sanitaires américaines sont en alerte. Résistantes à tous les traitements existants, des bactéries jugées «cauchemardesques» ne laissent la moindre chance aux personnes contaminées.

Publiée cette semaine par les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), une étude s’alarme de la virulence de ces infections.

Le surnom de «bactéries cauchemardesques», semblant sortir tout droit d'un film d'épouvante, a été donné par les scientifiques à des agents infectieux résistant aux médicaments, y compris les antibiotiques, et à l’origine de symptômes incurables, relaye l'AFP.

«Souvent, la seule solution ce sont les soins palliatifs, pour les maintenir en vie», déplore Anne Schuchat, une des directrices-adjointes des CDC, interrogée au sujet des patients touchés et citée par ABC News.

Les patients infectés placés en isolement

Plusieurs centaines de personnes en ont été victimes au cours de l'année 2017, dans vingt-sept Etats américains. La plupart du temps, il s’agit de personnes déjà malades, séjournant dans des hôpitaux et des maisons de retraite, et ayant eu recours à des perfusions intraveineuses. Une grande majorité d’entre elles auraient contracté ces bactéries à l’étranger, après avoir voyagé pour se faire opérer dans un autre pays, où certains germes résistants sont plus répandus.

L’étude stipule que la priorité des CDC est désormais de «ralentir le développement de la résistance émergente» afin de «protéger les personnes» et de «contribuer de manière générale à ralentir le phénomène d’antibiorésistance».

Un important dispositif reposant sur l’isolement des patients infectés et le dépistage à grande échelle a ainsi été déployé, précise Newsweek. L'objectif principal : faire reculer de 76 % le nombre de contaminations de ce type d’ici à trois ans.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles