Convaincu par Kim Kardashian, Donald Trump commue la peine d’une détenue

Donald Trump a été sensible aux arguments de Kim Kardashian. Le président américain a commué mercredi la peine de prison à vie d’une femme de 63 ans, soutenue dans son combat par la star de télé réalité.

Alice Marie Johnson avait été condamnée en 1996 à la perpétuité réelle dans une affaire de trafic de cocaïne. Une peine particulièrement lourde alors même qu’elle n’avait aucun antécédent judiciaire.

22 ans en prison

Présentée comme une détenue modèle au comportement exemplaire, cette arrière-grand-mère a ainsi passé vingt-deux ans de sa vie derrière les barreaux. Et avant l’intervention de Donald Trump, elle n’avait aucune possibilité de recours judiciaire.

Touchée par cette affaire, Kim Kardashian soutenait Alice Marie Johnson depuis plusieurs semaines, mettant notamment ses prestigieux avocats sur le dossier. Forte de sa popularité, elle avait également multiplié sur les réseaux sociaux les appels à la libération de la sexagénaire.

Point d’orgue de sa campagne de soutien, la star de télé réalité avait rencontré la semaine dernière le président Trump à la Maison Blanche pour plaider la cause d'Alice Marie Johnson. Une rencontre qui a suscité bon nombre de railleries.

Mais qui a payé. Après avoir appris la décision présidentielle, Kim Kardashian s’est réjouie de la nouvelle sur Twitter avec plusieurs messages. «Etre la première personne à lui dire, l’entendrer crier et pleurer ensemble est un moment que je n’oublierai jamais», a-t-elle confié, ajoutant vouloir se consacrer davantage à cet engagement.

Kim Kardashian n’a pas manqué de remercier le président américain, Jared Kushner (mari d’Ivanka Trump et conseiller présidentiel), ainsi que «tous ceux qui ont fait preuve de compassion et ont travaillé des heures pour ce moment important pour Alice Marie Johnson».

Cette dernière, devrait quant à elle, être libérée prochainement.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles