Brexit : le cofondateur de Superdry offre 1 million de livres pour financer un deuxième référendum

«Si le Brexit avait eu lieu vingt ans plus tôt, la marque Superdry ne serait jamais devenue la réussite mondiale qu'elle est»[Jamie McCarthy / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Julian Dunkerton, cofondateur de la marque anglaise de prêt-à-porter Superdry, a annoncé dimanche qu'il avait fait un don d'un million de livres pour financer un nouveau référendum concernant le Brexit. 

Pour l'entrepreneur, ce divorce entre le Royaume-Uni et l'Union Européenne sera un véritable désastre. C'est pour cette raison qu'il a décidé de donner cette importante somme d'argent à l'organisation «People's Vote», qui milite pour la tenue d'un nouveau référendum

«Changer le cours des choses»

Le multimillionnaire de 53 ans a expliqué sa démarche dans une tribune publiée dans le Sunday Times : «Je donne un peu de mon argent [...] parce que je sais que nous avons une véritable chance de changer le cours des choses», a-t-il affirmé. 

«Si le Brexit avait eu lieu vingt ans plus tôt, la marque Superdry ne serait jamais devenue la réussite mondiale qu'elle est. Nous aurions eu du mal à gérer les négociations douanières et tarifaires», a soutenu Julian Dunkerton. Superdry, fondée en 2003, compte 515 magasins dans quarante-six pays. 

Dès l'annonce des résultats du référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'Union Européenne, l'idée d'en organiser un deuxième a germé dans les nations constitutives. Mais cette éventualité a été fermement rejetée par la Première ministre Theresa May, qui entend bien mener les négociations avec Bruxelles, aussi difficiles soient-elles, jusqu'à leur terme. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles