Inde : un ministre moqué pour s'être mis en scène avec les réfugiés des inondations

Un détournement signé Azad Kumar sur Twitter. Un détournement signé Azad Kumar sur Twitter. [© capture Twitter @azadkumarazad]

En Inde, alors que l'Etat du Kerala peine à se relever des inondations qui ont fait plus de 400 morts, le ministre du Tourisme a publié une photo de lui allongé sur une couverture dans un camp de réfugiés. 

«J'ai dormi dans un camp de secours la nuit dernière à Changanacherry», a ainsi annoncé Alphons Kannanthanam, lui-même originaire du Kerala, sur son compte Twitter le 22 août, photo à l'appui. Une opération de communication bien rodée visant à exprimer sa solidarité avec les victimes des intempéries : plus d'un million de personnes ont dû quitter leur domicile et quelque 3.000 camps ont été mis en place pour les accueillir.

Egalement diffusée sur Facebook, la publication du ministre est rapidement devenue virale, avec plus de 8.000 partages, 16.000 commentaires et 43.000 réactions – un émoticône «rires» pour les trois-quarts.

Une perche pour les internautes du pays, qui s'en sont donné à cœur joie pour épingler l'initiative d'Alphons Kannanthanam avec le mot-dièse #kannathanamsleepchallenge – en référence aux divers défis qui sont nés sur Internet (ice bucket challenge, A4 challenge, fire challenge...). Entre détournements et singeries, en passant par quelques critiques au vitriol, l'homme en a pris pour son grade de ministre.

«Je travaille. Je suis à un déjeuner de travail. Rectification, je suis à un dodo de travail.»

«Quand ta mère entre dans ta chambre sans prévenir alors que tu envoies des SMS à 2h du matin»

«Monsieur, est-ce une plaisanterie ? Vous n'avez pas besoin d'effectuer de telles mises en scène. La population du Kerala peut facilement reconnaître ce type d'opération de communication politique. En réalité, en tant que ministre d'Etat vous êtes en capacité d'aider le Kerala à se sortir de cette situation catastrophique. Faites-le, s'il vous plaît.»

«Etant un grand commis de l'Etat, instruit, un politicien expérimenté, nous attendons de vous un comportement digne et responsable ! Votre opération de communication dans le camp de réfugiés revient à dénigrer tous les efforts des secours !»

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles