Trump supprime plus de 200 millions de dollars d'aide aux Palestiniens

Depuis que le président américain a annoncé, fin 2017, sa reconnaissance unilatérale de Jérusalem comme capitale d'Israël, les relations entre Washington et l'Autorité palestinienne sont gelées[MANDEL NGAN / AFP]

«A la demande» de Donald Trump, plus de 200 millions de dollars d'aide aux Palestiniens ont été annulés, ont annoncé les États-Unis vendredi 24 août. 

L'administration Trump va «rediriger» cette somme, «initialement prévu[e] pour des programmes en Cisjordanie et dans la bande de Gaza», a déclaré à la presse un haut responsable du département d'État. «Ces fonds iront désormais à des programmes hautement prioritaires ailleurs», a-t-il ajouté, sans donner plus de précisions. 

L'indignation, côté palestinien

Au lendemain de cette annonce, des hauts responsables de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) ont vivement condamné cette décision. «[Elle] équivaut à un aveu sur les véritables intentions de la politique d'aide américaine consistant à intervenir dans les affaires intérieures des autres peuples», a déclaré Saëb Erakat, secrétaire générale de l'OLP, dans un communiqué. Les États-Unis «réaffirment une nouvelle fois leur mépris pour leurs engagements internationaux», a-t-il ajouté. 

Hanahe Achraoui, une autre haute responsable de l'OLP, a quant à elle déclaré que «l'administration américaine a déjà manifesté sa bassesse dans sa collusion avec l'occupation israélienne et ses vols de terres et de ressources», qualifiant cette décision américaine de «chantage minable». 

Depuis que le président américain a annoncé, fin 2017, sa reconnaissance unilatérale de Jérusalem comme capitale d'Israël, les relations entre Washington et l'Autorité palestinienne sont gelées. Les Palestiniens refusent tout contact avec l'administration américaine et lui nient tout rôle de médiateur dans le processus de paix avec Israël. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles