Mexique : 166 cadavres découverts dans une fosse commune

Au moins 166 cadavres ont été découverts dans une fosse commune dans l'Etat de Veracruz à l'est du Mexique. [ULISES RUIZ / AFP]

Au moins 166 cadavres ont été découverts dans une fosse commune dans l'Etat de Veracruz à l'est du Mexique. Une région gangrenée par la violence des cartels de la drogue où de nombreuses découvertes de ce type ont déjà été signalées, a indiqué jeudi le procureur local.

«Les restes d'au moins 166 personnes ont été retrouvés» dans une fosse clandestine, a indiqué dans un communiqué de presse Jorge Winckler, qui n'a pas souhaité donner plus de détail sur la localisation pour des raisons de sécurité.

Selon le procureur, la découverte a eu lieu dans le centre de l'Etat de Veracruz, situé le long du golfe du Mexique, et les recherches se poursuivaient sur place.

Plus de 200 pièces de vêtements, 114 effets personnels et divers objets ont été retrouvés sur les lieux. 

La fosse a été localisée début août après des travaux d'enquête et des plaintes déposées auprès du bureau du procureur spécialisé dans les affaires de disparitions, selon le communiqué du parquet. 

D'après un témoin, cité par le procureur, «des centaines de personnes ont été enterrées clandestinement» à cet endroit.

Des «drones, radars de géolocalisation et des sondes» ont été utilisés pour les recherches.

En 2016, dans la banlieue du port de Veracruz, un des plus importants du Mexique pour le commerce, une fosse commune avec 295 cadavres avait été découverte.

L'Etat de Veracruz est un des plus touché par le crime organisé et connaît le plus haut taux de personnes disparues. D'autres fosses clandestines comptant plusieurs centaines de corps ont été retrouvées ailleurs dans le pays. Selon des chiffres officiels, plus de 37.000 personnes sont portées disparues au Mexique. 

Vous aimerez aussi

Les perroquets «toxicomanes» sont des perruches à collier, une espèce présente massivement en Inde.
Insolite Inde : des perroquets accros à l’opium ravagent des champs de pavot
Le cannabis pourrait aider les patients
Drogue Marseille : le cannabis thérapeutique testé sur les malades de Parkinson
Le Mexicain Joaquin Guzman Loera dit "El Chapo" à Ciudad Juarez lors de son extradition vers les Etats-Unis, selon une photo divulguée le 19 janvier 2017 par le ministère mexicain de l'Intérieur, qui a flouté le visage de ses deux policiers [HO / INTERIOR MINISTRY OF MEXICO/AFP/Archives]
Justice Le narcotrafiquant «El Chapo» jugé «coupable» par un jury new-yorkais

Ailleurs sur le web

Derniers articles