États-Unis : une femme touchée par la maladie de la «langue noire poilue»

La maladie de la "langue noire poilue" a touché une femme américaine de 55 ans (Illustration) La maladie de la "langue noire poilue" a touché une femme américaine de 55 ans (Illustration)[Grook Da Oger]

Une Américaine a développé en quelques jours la maladie de «la langue noire poilue». Les symptômes, assez spectaculaires, peuvent être liés au tabagisme ou à une mauvaise hygiène buccale.

Dans le cas de cette femme de 55 ans c’est un antibiotique qui a provoqué le noircissement de sa langue selon le rapport du médecin dévoilé par CNN. Après un accident de la route et pour traiter une blessure, elle s’est vue prescrire de la minocycline.

Le médicament a alors entrainé une hypertrophie des papilles linguales. Ces dernières, qui mesurent moins d’un millimètre chez une personne saine, peuvent atteindre 18 millimètres dans le cas de cette maladie. Au fur et à mesure que les papilles se développent, des particules microscopiques s’installent dessus, permettant aux bactéries et aux microbes la possibilité de se développer sur la langue. La langue devient ainsi noire.

Dans le cas de cette américaine touchée par cette étrange maladie et selon l’article publié sur le site internet de CNN, « en une semaine, sa langue est devenue noire, elle a commencé à avoir la nausée et il y avait un goût désagréable dans sa bouche. » Assez surpris par cette maladie, les médecins qui avaient pris en charge la blessée à la suite de son accident de la route, ont appelé Yasir Hamad, professeur-adjoint à Saint-Louis. Ce spécialiste s’est alors déplacé pour voir la patiente.

Un retour à la normale en quatre semaines

Surpris pas les symptômes le professeur a alors décidé de rédiger un article sur cette maladie assez rare dans The New England Journal of Medicine. Mais plus de peur que de mal pour la patiente touchée puisque cette dernière a retrouvé la couleur normale de sa langue seulement quatre semaines après avoir changé de traitement et avoir arrêté le traitement antibiotique responsable de sa « langue noire poilue ».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles