Macron à l'ONU : les points forts de son discours

Dès le début de son discours, le président français a répondu à Donald Trump au sujet de sa position sur l’Iran, puis l'a visé sur le climat.

Le président français Emmanuel Macron a appelé à ne plus signer d'accord commercial avec les pays qui ne respectent pas l'accord de Paris sur le climat. «Ne signons plus d'accords commerciaux avec les puissances qui ne respectent pas l'accord de Paris», a-t-il déclaré à la tribune de l'ONU, sans citer nommément les Etats-Unis qui en sont sortis en 2017.

«NOUS AVANCERONS QUAND MÊME»

«Si un des membres [du G7] ne veut pas avancer [sur les engagements de la COP21], nous avancerons quand même». Emmanuel Macron vise une nouvelle fois, sans le nommer, Donald Trump et les Etats-Unis, qui se sont retirés de l'accord de Paris sur le climat.

«Je ne crois pas à la loi du plus fort»

Revenant sur la crise iranienne, le président a estimé : «Cette voix, celle de unilatéralisme, elle nous conduit au repli et au conflit. La loi du plus fort ne protège aucun peuple».

«Je ne crois pas à la loi du plus fort», a-t-il martelé. «Je crois à une troisième voix possible, la plus difficile la plus exigeante, trouver ensemble un nouveau modèle avec un nouvel équilibre. Il se structure autour de trois principes : le respect des souverainetés, le renforcement des coopérations régionales et le troisième, c'est l'apport de garanties internationales plus robustes».

 

 

À suivre aussi

Diplomatie Etiquetage «colonies israéliennes» : Washington se dit «profondément préoccupé»
Emmanuel Macron donne le coup d’envoi du Forum de Paris sur la paix.
Politique Emmanuel Macron donne le coup d’envoi du Forum de Paris sur la paix
Le logo de l'OTAN sur le pupitre du secrétaire général Jens Stoltenberg, lors d'une conférence de presse le 23 octobre 2019 à Bruxelles [Aris OIKONOMOU / AFP]
International Emmanuel Macron juge l'Otan en état de «mort cérébrale»

Ailleurs sur le web

Derniers articles