Quand la Première ministre néo-zélandaise amène son bébé à l'ONU

Le temps de prononcer son discours, la Première ministre a laissé le bébé, tétine orange à la bouche, dans les bras de son partenaire[Don EMMERT / AFP]

Jacinda Ardern, la Première ministre néo-zélandaise qui était devenue en juin la deuxième cheffe de gouvernement à avoir un bébé au cours de son mandat, a fait parler d'elle lundi 24 septembre en emmenant son bébé au sommet de l'ONU à New York. 

Pas moins de cent trente pays étaient réunis ce jour-là en l'honneur de Nelson Mandela, dans le cadre de l'Assemblée générale annuelle de l'institution. Mais tous n'avaient d'yeux que pour la petite Neve, âgée de trois mois. 

Le temps de prononcer son discours, la Première ministre a laissé le bébé, tétine orange à la bouche, dans les bras de son partenaire, le présentateur Clarke Gayford. Ce dernier a tweeté le badge de la fillette, identifiée comme la «New Zealand First Baby». 

«J'aurais aimé pouvoir immortaliser le regard surpris de la délégation japonaise au sein de l'ONU hier, qui est entrée dans une salle de réunion au beau milieu d'un changement de couche», a-t-il plaisanté sur le réseau social. 

Interrogée par le New Zealand Herald, Jacinda Ardern a expliqué que sa petite fille était présente pour des «raisons pratiques» : «Neve est en fait à mon côté le plus clair de mon temps en Nouvelle-Zélande, c'est juste qu'on ne la voit pas toujours. Mais quand elle est éveillée, j'essaie de la garder avec moi». Elle estime d'ailleurs qu'«un jour, cela deviendra normal». 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles