Des centaines d'universitaires britanniques accusés de harcèlement

Les professeurs harcelaient les élèves mais aussi certains de leurs collègues. [Scott Eisen / AFP]

Plusieurs établissements ont été accusés de harcèlement auprès des étudiants et d'autres collègues lors des cinq dernières années. Les méthodes d'enseignement sont pointées du doigt avec de nombreuses intimidations réalisées par les professeurs.

C'est une petite bombe que le Guardian publie concernant la scolarité supérieure en Grande-Bretagne. Une enquête publiée par le quotidien montre que près de 300 universitaires, notamment des professeurs, étaient accusés d'intimidation auprès des étudiants et certains de leurs collègues. 

Près de 200 universitaires ont fait part de leur expérience et ont expliqué que les comportements allaient bien au-delà d'un discours académique robuste, de rivalités professionnelles voire de conflits de personnalité. Le Guardian explique que les sabotages de carrière étaient nombreux.

Ils ont recueilli les témoignages d'anciens universitaires, qui ont fait savoir que les comportements agressifs étaient de coutume lors de périodes de pression extrême, notamment pour obtenir les résultats d'une étude. Dans un laboratoire scientifique, de renommée internationale, la pression était tellement forte que les chercheurs falsifiaient les données plutôt que de subir les foudres du directeur. «Certains étudiants ont été poussés au suicide, alors que d'autres ont complètement arrêtés de travailler dans le domaine de la science», explique un ancien chercheur qui a souhaité garder l'anonymat. 

Les universités veulent cacher ce fléau

Un de ses anciens étudiants a d'ailleurs indiqué au Guardian avoir souffert de stress post-traumatique après avoir quitté le monde académique. 

Un secret de polichinelle selon certains, que les universités cherchent à cacher au maximum. Un conférencier en sciences sociales qui a décrit l'entrée en université comme un «cauchemar kafkaïen», a déposé plainte contre un collègue pour une tentative d'intimidation. Celui-ci a été contraint de démissionner et de signer un accord de confidentialité en échange d'un règlement financier. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles