L'ancien chef d'Interpol «a accepté des pots-de-vin», selon Pékin

Le vice-ministre chinois de la Sécurité publique a annoncé lundi que le patron démissionnaire d'Interpol, avait accepté des pots-de-vin.

Meng Hongwei «a accepté des pots-de-vin et est soupçonné d'avoir violé la loi», a expliqué dans un communiqué le ministère de la Sécurité publique. Aucune autre précision n’a été apportée.

Interpol avait annoncé dimanche la démission de son président, porté disparu depuis plus de dix jours en Chine.

 

 

Vous aimerez aussi

Acr de Triomphe : Emmanuel Macron déroule le tapis rouge pour Xi Jinping
Visite d'Etat Emmanuel Macron déroule le tapis rouge pour Xi Jinping
Diplomatie La France veut une Europe forte face à la Chine
Le président Emmanuel Macron (D) et le président chinois Xi Jinping (G), à Beaulieu-sur-Mer, le 24 mars 2019 [JEAN-PAUL PELISSIER / POOL/AFP]
Diplomatie Xi Jinping en visite officielle à Paris

Ailleurs sur le web

Derniers articles