Le fils de Jamal Khashoggi et sa famille quittent l'Arabie Saoudite

Au total, 18 suspects, tous Saoudiens, ont été arrêtés en Arabie saoudite et plusieurs hauts responsables des services de renseignement limogés. [AFP]

Alors que les circonstances de la mort de son père restent entourées de nombreuses zones d’ombre, Salah, le fils du journaliste Jamal Khashoggi, et sa famille ont fait le choix de quitter leur pays d’origine, l’Arabie Saoudite.

Après la levée d’une interdiction de voyager, ils ont rejoint par avion les Etats-Unis, a indiqué jeudi l’ONG Human Rights Watch.

Mardi, Salah Khashoggi et un frère de son père avaient échangé une poignée de mains avec le prince héritier Mohammed ben Salmane et son père, le roi Salman d’Arabie, qui les avaient reçus au palais royal de Riyad pour leur présenter leurs condoléances. Pour la première fois depuis le début de l’affaire, l’Arabie saoudite a concédé jeudi que l’assassinat du plus célèbre des opposants au royaume le 2 octobre dernier avait été prémédité.

Les investigations des autorités turques se concentraient notamment ces derniers jours sur le puits du consulat saoudien d’Istanbul, dernier endroit où Khashoggi a été vu vivant. S’ils n’ont pas été autorisés à fouiller l’intérieur du puits, ils ont néanmoins pu procéder à des prélèvements.

Au total, 18 suspects, tous Saoudiens, ont été arrêtés en Arabie saoudite et plusieurs hauts responsables des services de renseignement limogés.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles