Ukraine : une militante meurt suite à une attaque à l’acide

La militante anticorruption était brûlée sur 40% de son corps [Capture d'écran Facebook]

Trois mois après avoir été victime d'une attaque à l'acide, une militante ukrainienne est décédée à l'hôpital, a-t-on appris dimanche. 

Âgée de 33 ans, Kateryna Gandziouk souffrait de brûlures sur 40% de son corps. En juillet dernier, la jeune femme, qui dénonçait notamment la corruption au sein de l'antenne régionale du ministère de l'Intérieur, avait été attaquée par un inconnu, qui lui avait jeté près d'un litre d'acide sulfurique. 

Le président ukrainien Petro Porochenko a rapidement pris la parole pour adresser ses condoléances aux proches de la victime, avant de publier un message sur son compte Twitter, appelant les forces de l'ordre «à faire tout leur possible pour que les assassins de Kateryna Gandziouk soient trouvés, jugés et punis». 

Suite à son attaque, la militante anticorruption avait subi pas moins de onze opérations chirurgicales à Kiev. Couverte de brûlures au torse, au bras et à l'oeil, elle avait tenu à poster une vidéo sur les réseaux sociaux en septembre dans laquelle elle déclarait : «Je sais que j'ai une sale tête actuellement. Mais au moins je suis en train d'être soignée. Et j'ai clairement une meilleure tête que la justice en Ukraine. Parce qu'elle, personne ne s'en occupe». 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles