Facebook bloque 30 comptes avant les élections de mi-mandat

Le réseau social Facebook a annoncé dans un communiqué publié lundi qu'il allait bloquer près de 30 comptes soupçonnés d'avoir été utilisés à des fins politiques.

Cette mesure est intervenue à la veille des élections de mi-mandat qui se tiennent ce mardi outre-Atlantique. «Dans le cadre de nos efforts pour empêcher les ingérences sur Facebook pendant les élections, nous sommes en contact régulier avec les autorités chargées de l'application de la loi, avec des experts extérieurs et avec d'autres compagnies à travers le monde», a indiqué la firme de Mark Zuckerberg.

Organisées à la mi-mandat de chaque président, ces élections, qui se déroulent le mardi suivant le premier lundi de novembre, sont un rendez-vous crucial aux Etats-Unis. Elles visent à renouveler les membres du Congrès, qui concentre le pouvoir législatif. A savoir un tiers des sièges du Sénat (35 sur 100) et l'intégralité de la Chambre des représentants (435 sièges).

Le réseau social Instagram, qui appartient au groupe Facebook, est également concerné puisque la firme a également bloqué «85 comptes Instagram qui pourraient être engagés dans des activités irrégulières coordonnées», dans son communiqué. 

En août, Facebook avait déjà indiqué avoir identifié des tentatives de manipulation politique de sa plateforme en vue des élections législatives de mi-mandat. Sans en identifier les auteurs, le réseau social avait annoncé avoir fermé les comptes et les pages concernés.

Avec Twitter, Facebook s'était retrouvé au coeur d'un scandale l'année passée. Le réseau social est en effet accusé d'avoir représenté un outil d'influence politique non négligeable lors des élections présidentielles américaines de 2016. Ces manipulations auraient été effectuées depuis des comptes étrangers, russes notamment. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles