Snapchat dans le dur, en difficulté face à la concurrence d’Instagram et Facebook

Snapchat souffre de la montée d'Instagram, propriété de Facebook. [JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Pour le deuxième trimestre de suite, le nombre d’utilisateurs de Snapchat a diminué. La société américaine souffre de la concurrence d’Instagram, qui appartient à Facebook.

Entre le deuxième et le troisième trimestre 2018, l’application a perdu deux millions d’utilisateurs actifs par jour pour un total qui reste assez élevé : 186 millions. Les dirigeants expliquent cette baisse par des problèmes techniques mais les soucis semblent plus profond rapporte Lemonde.fr.

Tout d'abord, Snapchat souffre de la concurrence d’Instagram, propriété de Facebook. Durant l’été 2016, l’application de partage de photos et vidéos a copié à Snap le format des «stories», qui permet de partager des publications pendant 24 heures. Cet outil a même été rajouté sur Facebook.

Un chiffre d'affaire en hausse de 43% 

Du coup, les adolescents américains ont fait d’Instagram leur réseau social préféré, détrônant Snapchat. La société compte réagir : «Nous concevons une nouvelle version», a promis Evan spiegel, le patron de l’entreprise.

Cette baisse de fréquentation sur l’application ne se répercute pas, pour le moment, sur l’aspect financier. Selon Brian Wieser, interrogé par Lemonde.fr, Snapchat possède «une base d’utilisateurs suffisamment élevée pour maintenir ses positions sur le marché publicitaire».

Du coup, la société américaine a enregistré une hausse de 43% de son chiffre d’affaires, à environ 261 millions d’euros, dépassant ses prévisions et celles des analystes. Ses pertes ont été divisées par trois depuis le début de l’année. «La route vers la rentabilité semble dégagée», s’est satisfait Brian Wieser.

Une route sur laquelle les dirigeants de la société américaine vont devoir bien négocier les virages pour éviter la sortie. Wall Street est en tout cas attentif à la situation. Selon le média français, la valeur de Snapchat a baissé de 75 % depuis mars 2017.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles