Un objet spatial pourrait être une sonde extraterrestre, selon des astronomes de Harvard

L'objet, en forme de cigare, pourrait être une sonde extra-terrestre. [Capture Youtube ]

Un objet spatial en forme de cigare et repéré l'année dernière dans notre système solaire pourrait être un vaisseau extraterrestre venu étudier la Terre. Cette hypothèse, qui semble tout droit sortie d'un film de science-fiction est pourtant bien sérieuse, puisqu'elle émane d'astronomes de l'Université d'Harvard. 

Surnommé «Oumuamua», ce qui dans la langue hawaiienne signifie «un messager venu d'un passé lointain», avait été repéré pour la première fois en octobre 2017 par le téléscope Pan-STARRS 1, basé à Hawaii. 

Depuis les scientifiques se sont échinés à déterminer la vraie nature de cet objet mystérieux, ne ressemblant à rien de ce que l'on connaissait jusqu'à présent. Mais ils se sont peu à peu rendus à l'évidence : il ne s'agit ni d'une comète, ni d'un astéroïde, mais d'un nouveau type «d'objet interstellaire». 

Dans un article publié cette semaine, et rapporté par CNN, les chercheurs du Harvard Smithsonian for Astrophysics estiment ainsi que l'objet, 10 fois plus long que large, de couleur rouge et noir et se déplaçant à 315 431 km/h, pourrait être «d'origine artificielle». «Oumuama pourrait être la première sonde opérationnelle envoyée intentionnellement vers la Terre par une civilisation extra-terrestre», écrivent les chercheurs dans l'article. 

Ces derniers estiment aussi que l'Oumuamua pourrait être une «voile solaire» comparable à celle fabriquées sur notre Terre, et qui permettent aux vaisseaux spaciaux de se déplacer grâce à la radiation émise par les étoiles. Les chercheurs pensent que le fait que l'objet de déplace à haute vitesse et sur une trajectoire inhabituelle pourrait signifier qu'il n'est plus en service.

«Oumuamua est le premier objet jamais vu dans notre système solaire que l'on sait provenir d'autre part», écrivent également les scientifiques. 

Vous aimerez aussi

Espace La sonde Parker poursuit sa route autour du Soleil
Une fusée Soyouz MS-10 est assemblée sur le cosmodrome russe de Baïkonour au Kazakhstan le 9 octobre 2018. [Kirill KUDRYAVTSEV / AFP/Archives]
Espace L'accident du Soyouz dû à une «déformation» à l'assemblage
Une fusée Ariane 5 décolle du centre spatial de Kourou en Guyane française, le 19 octobre 2018 [jody amiet / AFP]
Espace La mission européenne BepiColombo en route vers la planète Mercure

Ailleurs sur le web

Derniers articles