Yémen : au moins 61 combattants tués à Hodeida

Les forces loyalistes yéménites grignotent du terrain dans la ville de Hodeida aux mains des rebelles, ici photographiées en périphérie est de la cité portuaire yéménite, le 9 novembre 2018 [STRINGER / AFP] Les forces loyalistes yéménites grignotent du terrain dans la ville de Hodeida aux mains des rebelles, ici photographiées en périphérie est de la cité portuaire yéménite, le 9 novembre 2018 [STRINGER / AFP]

Au moins 61 combattants, 3 rebelles et 18 loyalistes, ont été tués ces dernières 24 heures dans la bataille de Hodeida, ville portuaire de l'ouest du Yémen cible d'une offensive des forces progouvernementales appuyées par Ryad, ont indiqué dimanche des sources militaires et hospitalières.

Il s'agit d'un bilan partiel. Des dizaines de combattants rebelles blessés ont été transportés vers la capitale Sanaa, à l'est, et la province d'Ibb, au sud, a indiqué une source à l'hôpital militaire de Hodeida. Le bilan des morts a été confirmé par un responsable militaire progouvernemental.

L'offensive sur Hodeida, soutenue par l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, a été lancée en juin, mais elle s'est nettement intensifiée depuis le 1er novembre avec un bilan de plus de 400 morts dans les deux camps. Les Houthis, qui contrôlent également la capitale Sanaa, sont soutenus par l'Iran.

Le Yémen est le théâtre de la pire crise humanitaire au monde, selon l'ONU qui précise que 14 millions de civils sont en situation de pré-famine.

À suivre aussi

Pour Dorothée Schmid, l'offensive turque en Syrie vise notamment à «empêcher les Kurdes de consolider leur position politique en Syrie».
Moyen-orient Dorothée Schmid, chercheuse spécialiste de la Turquie : «Avec l'offensive turque en Syrie, il y a un risque que Daesh reprenne ses opérations»
Des Kurdes et des Arabes syriens fuient les bombardements turcs à la frontière syrienne.
Moyen-orient Offensive en Syrie : pourquoi les Kurdes sont-ils ciblés par la Turquie ?
La Turquie a commencé à mener des frappes aériennes au nord-est de la Syrie, faisant déjà deux morts parmi les civils.
Moyen-orient Offensive turque en Syrie : les réactions internationales

Ailleurs sur le web

Derniers articles