Une termitière de la taille de la Grande-Bretagne découverte au Brésil

La construction de cette termitière hors du commun a commencé il y a 4.000 ans. [Capture d'écran Twitter Dennis Sandoval / @DennisS04148245]

C'est tout simplement la plus grande structure construite par une seule espèce d'insecte jamais découverte à ce jour. Une super-colonie de termites, de la taille de la Grande-Bretagne, a été découverte au Brésil.

Les scientifiques qui sont à l'origine de cette trouvaille hors du commun ont publié leurs résultats, le 19 novembre dernier, dans la revue Current Biology.

Il y expliquent notamment que la construction de cette fantastique termitière remonte à l'époque des pyramides de l'Égypte ancienne, soit il y a près de 4.000 ans, et que celle-ci est même toujours en cours.

Cette termitière consiste en un vaste réseau de cônes qui ont tous pour architecte les termites Syntermes dirus.

Les chercheurs supposent qu'il existe plusieurs dizaines de ces millions de monticules, d'une hauteur comprise entre 2 et 4 mètres et d'un diamètre de 9 m, cachés en grande partie par la végétation.

«La distance moyenne entre les monticules est de 20 m, ce qui donne une densité de 1.800 monticules par km2 et conduit à une estimation de 200 millions de mottes de terre», détaille l'étude. 

Un phénomène involontaire

Mais le plus insolite, expliquent les scientifiques, c'est que les termites ont en fait «construit» ces pyramides de façon totalement involontaire.

Les insectes se déplacent en effet en sous-sol, dans un vaste réseau de tunnels. Et c'est en déplaçant la terre durant des milliers d'années qu'ils ont involontairement créé ces étranges buttes dépourvues de structures internes.

Leur diffusion relativement uniforme découlerait de l'utilité même des tunnels. Ces derniers permettraient en effet aux termites un accès rapide aux feuilles mortes, une source de nourriture.

Enfin, c'est parce que la zone où se situe la super termitière est peu propice à l'agriculture, qu'elle a pu être préservée des activités humaines durant tout ce temps.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles