Brésil : il tente de voler un téléphone portable mais tombe sur une championne de MMA

Avant d’être remis aux forces de l’ordre, le voleur a dû être conduit dans un dispensaire pour faire soigner ses blessures. [Joe Scarnici / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Une tentative de braquage dont il se souviendra. Un voleur brésilien a été roué de coups par une championne de MMA, à qui il venait de tenter de dérober le portable.

Les faits se sont déroulés samedi soir dans le quartier de Jacarepagua à Rio. La combattante Polyana Viana attendait son Uber devant son immeuble lorsqu’un homme s’est approché d’elle. Rapidement, le voleur a ordonné à la jeune femme de 27 ans de lui donner son téléphone portable, affirmant être armé. L’homme cachait en réalité dans sa poche une réplique de pistolet découpé dans du carton.

«Il était vraiment proche de moi. Je me suis dit : ‘si c’est une arme à feu il n’aura pas le temps de tirer’. Alors je me suis levé et je lui ai envoyé deux coups de poing et un coup de pied. Il est tombé, je l’ai maintenu au sol avec un étranglement arrière et je lui ai dit : ‘maintenant on attend la police’», raconte Polyana Viana au site spécialisé MMA Junkie.

Après l’avoir immobilisé, la combattante a demandé de l’aide à des passants. «Il était effrayé. Il m’a demandé de le laisser partir», poursuit la jeune femme. Fait incongru, le voleur l’a même supplié d’appeler la police. «Il avait peur que je le frappe davantage, je pense», ajoute Polyana Viana.

Avant d’être remis aux forces de l’ordre, le voleur a dû être conduit dans un dispensaire pour faire soigner ses blessures.

Polyana Viana a quant à elle porté plainte. Surnommée «La Dame de Fer», la combattante est membre de l’Ultimate Fighting Championship (UFC). Discipline de plus en plus populaire dans le monde, les compétitions de MMA (pour Mixed Martial Arts) sont toujours interdites en France. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles