Belgique : une banque cambriolée par les égouts, un suspect interpellé

Dimanche, des cambrioleurs sont entrés dans la salle des coffres de l'agence Fortis d'Anvers, en passant par les égouts et en perçant deux tunnels.[JONAS ROOSENS / BELGA / AFP]

Un homme suspecté d'être impliqué dans le cambriolage spectaculaire d'une banque à Anvers, en Belgique, a été arrêté mardi, a indiqué le parquet.

L'homme de 27 ans, de nationalité belge et originaire de Géorgie, a été interpellé chez lui, rapporte Sudinfo. Il ne serait pas le locataire de l'appartement depuis lequel a été creusé le premier tunnel relié aux égouts.

Dimanche, les cambrioleurs sont entrés dans la salle des coffres de l'agence Fortis d'Anvers, en passant par les égouts et en perçant deux tunnels. Une vingtaine de coffres ont été forcés. Ni les autorités ni BNP Paribas n'ont pour le moment dévoilé l'ampleur du butin. La banque a demandé aux clients victimes du cambriolage de rédiger une déclaration sur l'honneur indiquant le contenu de leur coffre-fort. Le procureur général a, de son côté, indiqué que le montant du vol faisait l’objet d’une enquête approfondie.

Interrogée par la VRT, Els Liekens, une ingénieure d'Aquafin, la société du traitement des eaux à Anvers, a expliqué que ramper dans les égouts était très dangereux. En effet, les eaux usées peuvent libérer un gaz très toxique, le sulfure d’hydrogène. Les canalisations peuvent également se remplir rapidement, en cas de fortes pluies notamment, faisant courir le risque d'une noyade.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles