Crash du Boeing 737 d'Ethiopian Airlines : 9 Français parmi les victimes

Un avion de la compagnie aérienne Ethiopian Airlines transportant une centaine de personnes s'est écrasé en Ethiopie dimanche 10 mars. Aucun survivant n'a été retrouvé, neuf Français figurent parmi les victimes.

Le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères a annoné dimanche soir que neuf Français figurent parmi les 157 victimes du crash. Plus tôt, le Quai d'Orsay avait précisé que son centre de crise et de soutien était «en contact avec (les) familles» des victimes et qu'il avait ouvert une cellule de crise (joignable au 01.43.17.51.00).

Le parquet de Paris a annoncé dimanche avoir ouvert une enquête dans la matinée. Cette décision a été prise en raison de «la présence de ressortissants français parmi les victimes», a précisé le parquet.

L'avion effectuait le trajet entre Addis Abeba (Éthiopie) et Nairobi (Kenya). «Nous confirmons que notre vol ET 302 d'Addis Abeba à Nairobi a été impliqué dans un accident aujourd'hui», a déclaré la compagnie dans un communiqué. 149 passagers et 8 membres d'équipage étaient présents à bord. 

Sur Twitter, Emmanuel Macron a confirmé la mort de «plusieurs Français», adressant ses «sincères condoléances aux familles et aux proches des victimes du vol d'Ethiopian Airlines». «Je partage leur tristesse. La France se tient aux côtés des peuples kenyan et éthiopien et leur témoigne son entière solidarité.»

32 victimes originaires du Kénya

Les Kényans forment le plus gros contingent avec 32 victimes, suivis de Canadiens (18), d'Ethiopiens (9), d'Italiens (8), de Chinois (8) et d'Américains (8). Le vol comptait également sept Français et sept Britanniques, six Egyptiens, cinq Néerlandais et quatre Indiens. Quatre passagers voyageaient avec un passeport onusien.

Sur Twitter, le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a immédiatement réagi en adressant «ses plus sincères condoléances aux familles qui ont perdu des êtres chers» dans le crash aérien. 

L'organisme fédéral américain chargé de la sécurité dans les transports (NTSB) a annoncé dimanche l'envoi d'une équipe d'inspecteurs chargés d'apporter leur aide dans l'enquête sur le crash. «Le NTSB envoie une équipe de quatre personnes pour porter assistance à l'enquête», a indiqué à l'AFP un porte-parole, précisant que toutes les informations sur les circonstances de l'accident seraient diffusées par les autorités éthiopiennes chargées de diriger les investigations.

L'envoi de ces experts est habituel lorsqu'un accident concerne un avion fabriqué par le constructeur américain Boeing et/ou que des victimes sont de nationalité américaine. Huit Américains ont perdu la vie dans l'accident.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles