Attentat de Christchurch : ce que l'on sait sur le tueur présumé

On en sait plus sur le profil de Brenton Tarrant, l'auteur présumé de l'attentat contre deux mosquées à Christchurch (Nouvelle-Zélande) commis vendredi jour de prière pour les musulmans. Il s'agit d'un Australien décrit par le Premier ministre de son pays comme étant «un terroriste extrémiste de droite et violent».

L'homme, qui a livestreamé les attaques qu'il a perpétrées, aurait 28 ans, serait originaire de Grafton (Nouvelle-Galles du Sud) et issu d'un milieu modeste.

Sur une vidéo de l'attaque que CNEWS a pu consulter, on voit l'Australien tirer avec deux armes automatiques aux abords d'une des deux mosquée, avant de se diriger vers l'entrée. Il déclare que les moments clé de sa radicalisation furent la défaite de la dirigeante d'extrême droite Marine Le Pen à la présidentielle française de 2017 et une attaque au camion qui a fait cinq morts à Stockholm en avril 2017, dont une fillette de 11 ans.

Avant de perpétrer son attaque, Brenton Tarrant a posté sur Internet un long document de 73 pages intitulé «Le grand remplacement» dans lequel il annonçait l'imminence de son attaque terroriste. Selon le spécialiste Nicolas Hénin, l'homme écrit notamment avoir constaté «une invasion de la France par les non-blancs» lors d'un récent séjour dans l'Hexagone.

Au total, quatre personnes ont été interpellés dont Brenton Terrant. La Première ministre de Nouvelle-Zélande, a évoqué un bilan d'au moins 40 morts. 

À suivre aussi

Une victime d'un attentat contre une mosquée de l'est de l'Afghanistan, qui a fait des dizaines de morts le 18 octobre 2019 [NOORULLAH SHIRZADA / AFP]
Terrorisme Afghanistan : 62 morts lors d'un attentat dans une mosquée
Terrorisme Un mandat d'arrêt émis par la justice française contre le chef Abou Bakr al-Baghdadi, calife autoproclamé de Daesh
Terrorisme Un attentat «inspiré du 11-Septembre» récemment déjoué en France

Ailleurs sur le web

Derniers articles