Soudan : raid de manifestants dans un bâtiment des forces de sécurité dans l'est

Les habitants descendus dans la rue se prennent dans les bras, brandissent des drapeaux soudanais et échangent des friandises. Les habitants descendus dans la rue se prennent dans les bras, brandissent des drapeaux soudanais et échangent des friandises. [AFP]

Des manifestants ont mené jeudi un raid dans un bâtiment du puissant service de renseignement NISS à Kassala, une grande ville de l'est du Soudan, près de la frontière érythréenne, ont indiqué des témoins. Le puissant service de renseignement au Soudan (NISS) a annoncé jeudi la libération de tous les prisonniers politiques du pays, selon l'agence officielle Suna.

L'un d'entre eux a indiqué à l'AFP par téléphone que les manifestants avaient «pillé tout le matériel» dans ce bâtiment, après le refus d'officiers de relâcher des prisonniers détenus là-bas.

Une foule immense a envahi jeudi le centre de la capitale soudanaise Khartoum, où l'armée a promis à l'aube une annonce «importante» après des mois de manifestations réclamant le départ du président Omar el-Béchir, selon un photographe de l'AFP.

Les habitants descendus dans la rue se prennent dans les bras, brandissent des drapeaux soudanais et échangent des friandises, d'après la même source.

Vous aimerez aussi

Afrique Nigeria : deux tués, dont un Britannique, dans une attaque armée
Liberté de la presse Les deux journalistes français arrêtés aux Comores ont été libérés
Afrique Mali : un Casque bleu tué et quatre blessés par l'explosion d'une mine dans le centre du pays

Ailleurs sur le web

Derniers articles