Il bande les yeux de sa femme et lui coupe les doigts pour l'empêcher d'étudier

Une femme bangladaise descendu dans la rue pour réclamer des conditions de vie plus sûres pour les femmes du pays, tient une affiche alors qu’elle participe à un rassemblement pour souligner la Journée internationale de la femme à Dhaka, le 8 mars 2019. Une femme bangladaise descendu dans la rue pour réclamer des conditions de vie plus sûres pour les femmes du pays. Elle tient une affiche alors qu’elle participe à un rassemblement pour souligner la Journée internationale de la femme à Dhaka, le 8 mars 2019. [MUNIR UZ ZAMAN / AFP]

Un homme a tranché les doigts de sa femme pour la punir d'étudier pour obtenir un diplôme sans sa permission. Il fait face à la prison à vie.

Rafiqul Islam, 30 ans, travailleur migrant aux Émirats arabes unis, n'aurait pas supporté que sa femme décide d'étudier sans sa permission.

Hawa Akhter, 21 ans, a réconté l'agression au Times : «À son retour au Bangladesh, il voulait que l'on ait une discution. Soudain, il m'a bandé les yeux et m'a attaché la main. Il a également scotché ma bouche en disant qu'il me préparait une surprise. Au lieu de cela, il m'a coupé les doigts.»

L'époux avait averti sa femme que «les conséquences seraient graves» si elle n'abandonnait pas ses études, a rapporté le Daily Mail. 

Mohammed Saluddin, chef de la police du Bangladesh, a fait savoir que M. Islam avait fini par avouer les faits après son arrestation à Dacca et qu'il serait poursuivi pour «défiguration permanente».

Les groupes de défenses des droits de l'homme ont exigé l'emprisonnement à vie. Mme Akhter, de retour chez ses parents, a déclaré être déterminée à reprendre ses études.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles