«C'est un grand jour pour le monde» : rencontre entre Kim Jong-un et Donald Trump à la frontière entre les deux Corées

«C'est un grand jour pour le monde», a déclaré Donald Trump qui est entré à pied en Corée du Nord dimanche 30 juin, pour quelques pas historiques avec le dirigeant de ce pays, Kim Jong-un. Quelques heures plus tôt, le président nord-coréen avait accepté de rencontrer le dirigeant américain à la frontière entre les deux Corées.

Le chef de la Maison Blanche a franchi la limite qui marque la séparation entre les deux Corées dans le village de Panmunjom, où a été signé l'armistice de 1953. Jamais aucun président américain avant lui n'avait foulé le sol de la Corée du Nord. 

«Les dirigeants des Etats-Unis et de la Corée du Nord vont se serrer la main pour la paix à Panmunkom, le lieu symbole de la division», avait déclaré Moon Jae-in lors d'une conférence de presse. 

Une invitation acceptée à la dernière minute par Kim Jong Un, au moment où le rapprochement entre les Etats-Unis et la Corée du Nord donne des signes de blocage en raison de leur différend sur le programme nucléaire de Pyongyang. 

Accompagné par le président sud-coréen et des militaires américains, Donald Trump a gagné une plateforme depuis laquelle il est possible d'observer le territoire nord-coréen. Il s'agira du troisième sommet entre les deux dirigeants. 

Aucun président américain avant lui n'a rencontré le plus haut dirigeant du Nord à la frontière héritée de la guerre froide. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles