Islande : plus de cinquante dauphins-pilotes retrouvés morts, échoués sur une plage

Les scien­ti­fiques ayant analysé la scène ont rapporté qu’il s’agit de «globi­cé­phales», ou dauphins-pilotes Les scien­ti­fiques ayant analysé la scène ont rapporté qu’il s’agit de «globi­cé­phales», ou dauphins-pilotes. [David SCHWARZHANS / Reykjavik Helicopters / AFP]

Environ 50 cadavres de dauphins-pilotes ont été découverts à Löngufjörur, dans l'ouest de l'Islande la semaine dernière.

La région où ils ont été aperçus est isolée, inaccessible en voiture et compte très peu de visiteurs. La police de la ville voisine de Stykkisholmur a été informée de cette découverte, selon les médias locaux.

Ce sont des touristes américains et le pilote de l'hélicoptère qui les transportait, qui ont fait cette macabre découverte, le jeudi 18 juillet. «Nous volions en direc­tion du nord vers la plage lorsque nous les avons vus. Nous ne savions pas s’il s’agis­sait de baleines, de phoques ou de dauphins. Nous avons atterri et compté envi­ron 60 animaux, mais il devait y en avoir plus car des nageoires sortaient du sable», a déclaré David Schwarz­hans, le pilote de l'appareil, qui a lui-même pris des photos de la scène.

Les scien­ti­fiques ayant analysé la scène ont rapporté qu’il s’agit de «globi­cé­phales», ou dauphins-pilotes.

«C'était tragique et quand on était sous le vent, ça sentait mauvais. Ce n'était pas agréable à voir et assez choquant, il y en avait tellement», a ajouté, choqué, le pilote de l'hélicoptère.

Les dauphins-pilotes se déplacent en groupe

Interrogée par la radio publique islandaise RÚV, la biologiste marine Edda Elísabet Magnúsdóttir a estimé qu'il peut y avoir de nombreuses raisons à ce phénomène. Généralement, ce sont des animaux qui vivent en groupe, qui ont de forts liens sociaux entre eux, ce qui pourrait expliquer le fait qu'ils se soient échoués en même temps.

En effet, lorsque ces mammi­fères pénètrent dans des eaux peu profondes, «ils courent souvent le risque de perdre le sens de l’orien­ta­tion». Et lorsque l’un d’eux est déso­rienté, il peut conduire tout le groupe à s’échouer sur le rivage.

En novembre 2018, environ 145 dauphins-pilotes noirs avaient été trouvés échoués sur une île de Nouvelle-Zélande. La moitié d'entre eux étaient morts au moment de leur découverte, les autres avaient été abattus, car il aurait été trop difficile de les sauver, rappelle la BBC.

À suivre aussi

Environnement Considéré comme éteint, le diable de Tasmanie aurait été aperçu
Animaux Pourquoi le chant des baleines a-t-il changé ?
Londres : Arrestation d’un militant pour le climat déguisé en brocoli
Environnement Arrestation d’un militant pour le climat déguisé en brocoli à Londres

Ailleurs sur le web

Derniers articles