Placido Domingo accusé de harcèlement sexuel, l'opéra de Los Angeles va enquêter

Leurs plaintes évoquent des faits datant de 1980 à aujourd’hui.[©Christophe SIMON / AFP]

Le célèbre ténor et directeur des opéras de Los Angeles et de Washington, Placido Domingo, est accusé de harcèlement sexuel par neuf femmes, huit chanteuses et une danseuse.

Ces dernières ont toutes accepté de raconter, anonymement, dans une longue enquête publiée par Associated Press, comment le maestro espagnol de 78 ans a tenté de faire pression sur elles pour obtenir des relations sexuelles. Leurs plaintes évoquent des faits datant de 1980 à aujourd’hui.

«C’était du harcèlement sexuel»

Elles expliquent notamment avoir été mises mal à l'aise par des remarques inappropriées, que le septuagénaire leur demandait avec insistance si elles voulaient sortir avec lui, mais aussi que leurs carrières ont été affectées après avoir refusé ses avances. En effet, il leur aurait promis des rôles qu'elles n'ont jamais obtenus et certaines auraient même été refusées à des postes auxquels elles avaient candidaté.

Parmi les neuf accusatrices, seule Patricia Wulf, une mezzo-soprano qui chantait avec Domingo à l’opéra de Washington a accepté de témoigner ouvertement.

Cette dernière a déclaré à l’agence de presse que «C’était du harcèlement sexuel», en expliquant que «Lorsqu’un homme se tient si près de vous avec un sourire en coin et vous demande à maintes reprises si vous devez rentrer à la maison, je ne peux pas trouver d'autres conclusions que le fait qu'il voulait me mettre dans son lit. Encore plus quand il a la réputation de faire ça.»

«Ça a affecté ma manière de me comporter avec les hommes, ma carrière dans l’opéra et le reste de ma vie», a-t-elle ajouté.

la réponse de Placido Domingo

Interrogé par Associated Press, «le roi de l’opéra» a répondu que «ces accusations de personnes anonymes remontant à trente ans sont profondément perturbantes et, telles que présentées, inexactes».

«Néanmoins il est douloureux d’apprendre que j’ai pu contrarier quiconque ou que j’ai pu les mettre mal à l’aise, peu importe à quand remontent les faits et malgré mes meilleures intentions.», a-t-il ajouté en précisant : «Je pensais que toutes mes interactions et relations avaient toujours été consensuelles.»

Plus d'une trentaine de chanteuses, danseuses, et autres professionnelles du monde de l'opéra, ont confirmé avoir assisté à des comportements déplacés de la part de Placido Domingo.

L'opéra de Los Angeles lance une enquête 

Face à ces nombreux témoignages, l'opéra de Los Angeles, dont Placindo Domingo est directeur général, a aindiqué qu'il allait «engager un avocat pour enquêter». «Nous pensons que les employés et artistes doivent être traités avec respect et se sentir en sécurité dans leur environnement de travail, a souligné l'opéra, dans un communiqué. 

Par ailleurs, l'orchestre de Philadelphie, où le chanteur devait se produire le 18 septembre prochain pour l'ouverture de la saison, a annoncé avoir retiré son invitation. Le Met de New York a quant à lui indiqué qu'il allait «attendre les résultats de l'enquête» avant de «prendre des décisions définitives sur le futur de M. Domingo au Met». 

À suivre aussi

Etats-Unis James Franco de nouveau accusé de harcèlement sexuel
Sanction «Tu es très sexy»… Un arbitre de tennis suspendu après des remarques déplacées envers une ramasseuse de balles
témoignage Une quatrième femme accuse Patrick Bruel de harcèlement sexuel pendant un massage

Ailleurs sur le web

Derniers articles