Suisse : des femmes filmées à leur insu lors d'une cure thermale finissent sur un site pornographique

Le voyeur avait été interpellé le 29 novembre 2018 après que le centre - averti par la présence de vidéo sur Internet - a renforcé sa surveillance au sein de l'établissement.[AFP - Images d'illustration]

Un homme a filmé, à leur insu, des femmes dans un centre thermal en Suisse. Plus de 500 vidéos ont été publiées par la suite sur des sites pornographiques. Les faits se sont produits l'été 2018 à l'intérieur de l'établissement de thalassothérapie d'Yverdon-les-Bains, en Suisse.

Le voyeur avait été interpellé le 29 novembre 2018 après que le centre - averti par la présence de vidéos sur Internet - a renforcé sa surveillance au sein de l'établissement.

Selon le quotidien helvète 24 heures, qui a révélé l'affaire, les 500 vidéos publiées par le suspect totalisent près d'un million de vues.

Toutefois, il est aujourd'hui difficile de savoir si toutes les vidéos ont été supprimées. «Le profil du voyeur a été supprimé depuis longtemps, même si certaines vidéos courent toujours. Il s'avère très compliqué de les faire supprimer, surtout lorsqu'elles sont hébergées sur des sites étrangers», a indiqué le chargé de communication du groupe Boas dont dépend le centre thermal.

Le centre de cure a d'ailleurs indiqué avoir déposé plainte. Il précise également que les cas de voyeurisme sont fréquents mais que des mesures telles que l'interdiction d'utiliser son téléphones portable dans les bassins ont été prises.

En Suisse, l'homme encourt jusqu'à 3 ans de prison. Seulement, les plaintes des victimes sont nécéssaires pour instruire le dossier. Or, la majorité des femmes filmées ne sont pas au courant de l'existence de ces vidéos.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles