Nouvelle-Zélande : les autorités alertent sur la dangerosité d'un lichen qui aurait les mêmes effets que le Viagra

Ce lichen fait partie d'une espèce qui pousse uniquement dans cette région du Pacifique. [Pixabay/CC/Podrecznyswiat]

Des botanistes néo-zélandais ont demandé à la population de ne plus consommer ou de lécher le lichen poussant sur les rochers le long des sentiers de promenade.

Considéré comme une alternative naturelle au Viagra par la légende urbaine - sans qu'aucune étude scientifique en apporte la confirmation -, ce lichen pourrait être extrêment dangereux pour l'homme.

Ce lichen fait partie d'une espèce qui pousse uniquement dans cette région du Pacifique.

La scientifique de l'Université d'Otago Allison Khnight a constaté l'engouement autour de ce lichen lorsqu'elle a découvert qu'il était vendu sur les marchés en ligne en Chine en vue de soigner les troubles de l'érection.

Bien qu'il puisse avoir des propriétés similaires à celles du viagra, le champignon «Xanthoparmelia scabrosa» peut être contaminé par des polluants urbains, l'urine et les excréments des animaux, l'arsenic ou encore le plomb.

Selon la scientifique interrogée par le Guardian, les produits mis en vente sur la plateforme chinoise Alibaba, seraient composés à 80 % de Viagra et 20 % de lichen. Cependant, aucun test scientifique n'aurait été réalisé pour confirmer l'efficacité réelle de ce champignon, ni même sur le fait qu'il soit comestible pour l'homme.

Un autre botaniste néo-zélandais, le Dr Peter de Lange, s'est également moqué des qualités thérapeutiques du champignon, expliquant au site Newsroom que ses effets sur la fonction sexuelle pourraient être contraires à ceux espérés.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles