Le Prince Andrew à reçu des massages des pieds dans l'appartement de Jeffrey Epstein

Le prince Andrew, un des principaux amis de Jeffrey Epstein ? Le prince Andrew, un des principaux amis de Jeffrey Epstein ? [STEFAN ROUSSEAU / POOL / AFP]

La famille royale britannique est éclaboussée par l'affaire Epstein. Depuis le début de l'affaire qui secoue le monde judiciaire et médiatique, le nom du prince Andrew, deuxième fils de la reine Elisabeth II, est régulièrement cité. Il est accusé d'avoir bénéficié des services de massages de la part de très jeunes femmes fournies par Jeffrey Epstein, dont il aurait été proche.

Buckingham Palace a démenti toute forme de relation sexuelle avec des mineures ou des femmes exploitées. Cependant, les témoignages et les documents s'accumulent contre le prince. Ainsi, après des déclarations de victimes comme Virginia Roberts, la dernière révélation concerne un échange de mails entre Evgeny Morozov, un auteur et chercheurs biélorusse, et son très influent agent John Brockman. Ce dernier était un proche de Jeffrey Epstein, et propose une rencontre à son auteur. 

Dans son mail, publié directement par Morozov dans le New Republic, il décrit une scène survenue dans l'appartement d'Epstein à New York : «la dernière fois que je suis allé chez lui (la plus grande résidence privée de New York), je l'ai trouvé en survêtement avec un Britannique en costume à bretelles, en train de se faire masser les pieds par deux jeunes femmes russes bien habillées. (...) J’ai réalisé que celui qui profitait du massage des pieds d’Irina était son Altesse Royale, le prince Andrew, duc d'York». 

Rien n'indique effectivement que le massage de pieds ne soit allé plus loin que cela. Cependant, selon les différents témoignages qui ont été révélés, ces massages étaient souvent des préludes à des relations sexuelles. Cette déclaration met donc un peu plus le prince dans une situation délicate. Chassé par les tabloïds britanniques, il se réfugie actuellement dans une résidence d'été de la famille royale en Écosse. 

À suivre aussi

Terrorisme Jihadistes rapatriés : et maintenant, que va faire la justice française ?
Faits divers Hauts-de-Seine : le compagnon d'une femme retrouvée morte étranglée à son domicile a été écroué
Le maire de La Garenne-Colombes, Philippe Juvin, a déposé un recours devant la justice en 2017 contre un permis de construire délivré par sa propre mairie.
Hauts-de-Seine Un maire s'auto-attaque en justice et récupère 100.000 euros

Ailleurs sur le web

Derniers articles