5 conséquences concrètes des incendies en Amazonie

L’Amazonie abrite plus de 34 millions d’habitants. [HO / NOAA/NASA / AFP]

Depuis que l'Amazonie est en feu, l'inquiétude monte concernant l'étendue des dégâts. Car les conséquences des incendies sont nombreuses.

des PERTES HUMAINES

L’Amazonie abrite plus de 34 millions d’habitants. Si deux tiers sont citadins, près de trois millions sont des autochtones issus de 420 tribus dont une soixantaine vit dans un isolement total, selon l’Organisation du Traité de coopération amazonienne (OCTA). Ces populations, qui habitent l’Amazonie depuis plus de 11.000 ans, se nourrissent et se soignent grâce aux diverses ressources qu’offrent la forêt. Les incendies pourraient donc mettre ces personnes en état de danger de mort, en plus de détruire leur habitat naturel.

UNE ACCENTUATION DU DÉREGLEMENT CLIMATIQUE

La forêt amazonienne est la plus vaste sur Terre. À ce titre, elle capte 10 % du CO² mondial. C’est ce que l’on appelle un puits de carbone. Et lorsqu’un puits de carbone est détruit, il rejette tout son CO² dans l’atmosphère. Avec un stock de 100 milliards de tonnes de carbone en son sein, un trop plein de rejet de CO² provenant de l’Amazonie pourrait augmenter l’effet de serre et ainsi accentuer le dérèglement climatique.

NOTRE SANTÉ EN DANGER

Contrairement aux être humains qui inspirent de l'oxygène et rejettent du CO², les arbres absorbent le CO² et produisent l'oxygène indispensable à notre survie. C'est la raison pour laquelle l'Amazonie, qui est la forêt la plus dense au monde, est surnommée «le poumon de la planète». Si l’on ne connait pas encore l’étendue des dégâts, il est probable que les nombreux gaz générés par les incendies en cours puissent avoir une incidence sur la santé, notamment des locaux.

la biodiversité en danger

La forêt tropicale amazonienne possède une biodiversité inégalée. Selon les scientifiques, elle abriterait un quart des espèces mondiales, 2,5 millions d’espèces d’insectes, 428 mammifères, 1.294 oiseaux et autres 378 reptiles. Pas moins de 2.200 poissons s’ajoutent à cette liste avec le fleuve Amazone.

Près de 40.000 espèces de plantes peuplent également les lieux. Pourtant, en 2015 déjà, un rapport de l’institut de recherche pour le développement (IRD) déclarait qu’une espèce d’arbre sur deux serait menacée en Amazonie.

Des problèmes respiratoires au Brésil

La fumée émise par les incendies, qui se propage sur des centaines de kilomètres, a provoqué une recrudescence de problèmes respiratoires au Brésil, notamment chez les enfants : pneumonies, toux... Selon des reponsables d'hôpitaux, le nombre de cas de ces maladies aurait ainsi doublé en l'espace d'un mois. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles