Le FBI craint une tuerie de masse pour la sortie du film «Joker»

Le 26 septembre, l'armée américaine a diffusé un message d'alerte sur les réseaux sociaux.[ Megan JELINGER / AFP]

Avant la sortie en salles du film «Joker», le 4 octobre prochain, les autorités américaines s'inquiètent de menaces émises par les incels qui pourraient bien s'identifier au célèbre super-vilain de l'univers DC Comics. Un dispositif spécial a été mis en place en Californie et les forces de l'ordre patrouilleront autour des cinémas dès le jour de sortie du film.

«Il n'y a pas de menaces directes dans la zone de Los Angeles mais le département maintiendra une très haute vigilance autour des cinémas à la sortie du film», a annoncé le Los Angeles Police Department.

Dans la nuit du 19 au 20 juillet 2012, une fusillade s'était déroulée pour la première du film «The Dark Night Rises», de la saga Batman. Le tireur, James Heagon Holmes, avait ouvert le feu à Aurora dans le Colorado. Il avait fait douze morts et cinquante-huit blessés.

Le 26 septembre, l'armée américaine a diffusé un message d'alerte sur les réseaux sociaux. Elle indique prendre très au sérieux les menaces de membres de la communauté des Incels. Le FBI lui aurait transmis des renseignements préoccupants.

QUI SONT LES INCELS ?

Les Incels sont des groupes d'hommes «involontairement célibataires» qui se retrouvent en ligne sur des forums de discussions tels que 4chan ou Discord. Unis par un ressentiment contre les femmes, ils organisent des raids mysogynes sur Internet ou des actions violentes. En avril 2018, un Incel a réalisé une attaque à la voiture-bélier, qui avait fait dix morts à Toronto.

Le film Joker raconte l'histoire de l'ennemi juré de Batman, un homme mal aimé et méprisé par la société, qui devient psychopathe. Un récit suceptible de trouver écho auprès des membres de la communauté Incels.

L'armée recommande aux téléspectateurs de prendre leurs précautions au sein de salles de cinéma, en rappelant des consignes de sécurité : «Si vous êtes coincé, cachez-vous et restez silencieux. Si un tireur vous trouve, battez-vous avec ce que vous pouvez».

À suivre aussi

Séisme Californie : une importante faille tectonique s'active pour la première fois depuis un demi-millénaire
Etats-Unis Vidéo : un professeur désarme un élève... en lui faisant un câlin
Un agent de l'agence américaine de lutte contre la drogue (DEA) examine des médicaments confisqués contenant du fentanyl, le 8 octobre 2019 dans un laboratoire de New York [Don Emmert / AFP]
Justice Etats-Unis : les grands laboratoires en procès pour la crise des opiacés

Ailleurs sur le web

Derniers articles