Des scientifiques «implantent» un nouveau chant dans le cerveau des oiseaux

Ccette étude pourrait aider à mieux comprendre le fonctionnement du cerveau humain et de son développement neuronal.[Pixabay]

Un remake d'«Inception». Une équipe de chercheurs américains ont réussi à apprendre des notes de musique à un groupe d'oiseaux, à partir de faux souvenirs, implantés grâce à une manipulation neuronale de leur cerveau.

L'étude a été publiée dans la revue Science, le 3 octobre dernier. Ces recherches ont été réalisées sur une espèce d'oiseaux très particulière : le diamant mandarin. Ce volatile apprend à chanter par la pratique, en mémorisant ce qu'il entend de ses parents puis en le répétant. Un apprentissage qui se passe dans une région spécifique du cerveau, nommée HVC (High vocal center, ndlr). Cette zone est elle-même alimentée par le cortex moteur.

Ainsi, les chercheurs ont activé «manuellement» les circuits neuronaux de ces oiseaux chanteurs, à l'aide d'impulsion de lumière. La durée de chaque note correspondait à la durée pendant laquelle les scientifiques maintenaient la lumière. Cette technique est appelée «l'optogénétique».

Le responsable de ces travaux de recherches, Todd Roberts, a expliqué qu'il avait «identifié un circuit dans le cerveau qui, si nous l'activons, peut implanter de faux souvenirs influant sur la durée des syllabes, sans que l'oiseau n'ait appris le chant d'un autre oiseau».

A long terme, cette étude pourrait aider à mieux comprendre le fonctionnement du cerveau humain et de son développement neuronal. Des recherches qui pourraient notamment entre autres avoir des répercussions sur le trouble du spectre autistique.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles