Une étudiante en histoire ninja a eu 20/20 pour avoir rendu une «copie blanche»

Son professeur a déclaré lui avoir donné la meilleure note avant même d'avoir lu entièrement sa copie.[©CHARLY TRIBALLEAU / AFP]

Au Japon, une étudiante en histoire des ninjas a rendu une copie blanche à son professeur. Pourtant, cette dernière a reçu un 20/20.

Et pour cause, Eimi Haga, 19 ans, a bien rédigé sa dissertation mais en utilisant la technique d’«aburidashi», qui consiste à tremper du soja et à l’écraser pour en faire de l’encre invisible, a rapporté la BBC. Elle a ensuite mélangé l'extrait de soja avec de l'eau avant d'écrire son devoir avec un pinceau fin sur du «washi» (papier fin japonais).

Enfin, pour s’assurer que son professeur ne lui mette pas un zéro pointé, elle a précisé en bas de page à l’encre normale qu’il fallait au préalable chauffer la copie pour que le texte apparaisse. Ce qu'il a fait grâce à sa cuisinière à gaz.

Si cette étudiante de l’Université de Mie a osé prendre ce risque c’est parce que son professeur avait donné comme consigne de raconter la visite du musée ninja d’Igaryu en étant créatif.

«Quand le professeur a dit qu’il donnerait une excellente note pour la créativité, j’ai décidé que mon essai se démarquerait des autres», a-t-elle confié avant d’ajouter : «C’est une technique que j’ai apprise dans un livre quand j’étais petite. J’espérais juste que personne n’ait la même idée que moi».

Son professeur lui a donné la meilleure note avant même d'avoir lu entièrement sa copie.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles