La 31e édition des Victoires de la musique dédiée aux victimes des attentats

Jean-Louis Aubert lors des Victoires de la musique le 13 février 2015 au Zénith à Paris [BERTRAND GUAY / AFP/Archives] Jean-Louis Aubert lors des Victoires de la musique le 13 février 2015 au Zénith à Paris [BERTRAND GUAY / AFP/Archives]

Les 31e Victoires de la musique, dédiées aux victimes des attentats en France en 2015, seront placées vendredi sous le signe de "la liberté" mais aussi d'une diversité particulièrement marquée des styles et des générations.

"Plus que jamais, nous avons besoin de culture et de musique", estime Laurent Didailler, directeur général du label PIAS et président des Victoires, en référence aux attentats ayant frappé la France en novembre.

Stromae avait dominé l'édition 2014 des Victoires avec trois récompenses, imité en 2015 par Christine and the Queens. L'édition 2016, diffusée en direct sur France 2 et sur France Inter depuis le Zénith de Paris, s'annonce plus ouverte: aucun grand favori ne se dégage au vu de la liste des nommés, qui fait une place importante à la génération "The Voice" avec la présence de Kendji, Louane et Frero Delavega, rois des ventes de disques.

Dans les catégories reines de la cérémonie, Véronique Sanson sera en course pour une troisième Victoire d'artiste féminine, vingt ans après la dernière obtenue dans cette catégorie, en 1996. Une nomination qu'elle doit à sa tournée réussie sur ses "Années américaines", même si elle n'a pas publié d'album original depuis plusieurs années.

Au-delà de la pensée pour les victimes du 13 novembre, ces 31e Victoires célébreront aussi William Sheller avec une Victoire d'honneur pour ses 40 ans de carrière et se souviendront de Michel Delpech, disparu en début d'année.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles