Radiohead disparaît des réseaux sociaux et efface son site web

Thom Yorke, le leader de Radiohead, en concert à Nimes en 2012[SYLVAIN THOMAS / AFP]

Messages Facebook et tweets supprimés, site Internet renvoyant sur une page blanche, le tout le lendemain de la réception par les fans anglais d’un mystérieux flyer… 

A quoi joue Radiohead ? Le groupe de rock britannique, habitué aux coups d’éclats et aux concerts surprises, prépare-t-il une campagne marketing décalée ? Les hypothèses sont nombreuses depuis que la formation de Thom Yorke a décidé d’un grand ménage sur Internet. Leur site renvoie vers une page blanche, leurs comptes Twitter et Facebook existent encore, mais leur contenu a été supprimé, tout comme sur leur compte Google+. 

A lire aussi : Un concert de rock dans la chapelle Sixtine

Un flyer surprenant

Il n’en fallait pas plus pour aiguiser la curiosité de leurs fans, habitués aux surprises. Il faut avouer que l’enchaînement est troublant : la veille de cette disparition organisée, les fans britanniques du groupe avaient reçu un étrange flyer émanant visiblement de Radiohead, et contenant les mots «Sing the song of sixpence that goes / Burn the Witch / We know where you live» («Chantez une chanson à six sous qui dit / Brûlez la sorcière / Nous savons où vous habitez»). Un envoi intriguant, probablement en lien avec la sortie de leur nouvel album, prévu pour le mois de juin. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles