Pourquoi y a-t-il des chiffres romains sur la place de la Concorde ?

La place de la Concorde.[CC / Flickr]

Les passants curieux et les touristes qui déambulent sur la place de la Concorde (8e) ont peut-être remarqué de grands chiffres romains qui ornent ses pavés. Ceux-ci ne sont pas placés là par hasard, il s’agit en réalité des nombres d’un gigantesque cadran solaire, dont l’ombre de l’obélisque sert à donner l’heure.

 

Ce cadran n’a pas été mis en place quand l’obélisque a été érigé, en 1836, après un voyage de 9 000 km depuis l’Egypte. Le projet a été tout d’abord évoqué dès 1913 par l’astronome Camille Flammarion, puis oublié durant la Grande Guerre.

C’est pourtant très récemment, en 1999, qu’il a vu le jour pour les festivités de l’an 2000. L’obélisque de Louxor, haut de 23 mètres et pesant 230 tonnes, sert ainsi de gnomon (aiguille du cadran solaire).

Dès que les rayons du soleil apparaissent, son ombre s’étire sur plusieurs dizaines de mètres sur la place et les plus observateurs peuvent se promener (en faisant attention) jusqu’à la pointe de celle-ci afin de connaître l’heure.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles