Pourquoi y a-t-il des balcons aux 2e et 5e étages des immeubles haussmanniens ?

Un immeuble haussmannien à Paris.[CC0 Public Domain]

Apparus dans la seconde moitié du XIXe siècle lors de la transformation de Paris, les immeubles haussmanniens comportent en général deux rangées de balcons : l’une au 2e étage et l’autre au 5e.

 

A l’époque, les appartements du deuxième étage étaient en effet très prisés par la bourgeoisie car facilement accessibles (les ascenseurs n’existaient pas encore).

C’était l’étage "noble". Les logements y étaient vastes et les balcons "filants", c’est-à-dire sans interruption d’une extrémité à l’autre. Le rez-de-chaussée était déjà occupé par les commerces et le 1er étage hébergeait les gérants de ces boutiques.

Les 3e et 4e étages étaient plus classiques – pour la moyenne bourgeoisie – tandis que le 5e était destiné aux classes modestes. Pourtant, cet étage était lui aussi doté d’un balcon filant, non pas par philanthropie, mais pour rendre l’esthétique extérieure du bâtiment plus harmonieuse. Le 6e étage était en revanche réservé aux chambres de bonnes.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles