Le poignard de Toutankhamon sculpté dans du fer extraterrestre

La dague avait été découverte en 1925. [Ethan Miller / Getty Images North America / AFP]

Du fer extraterrestre. Une équipe de chercheurs italiens et égyptiens a percé le mystère du poignard de Toutankhamon : il aurait été forgé à partir d’une météorite.

C’est grâce à la technique de spectrométrie de fluorescence des rayons X que les scientifiques ont pu établir la composition de la lame du poignard. Ils ont ainsi découvert qu’elle contenait 10% de nickel et 0,6 de cobalt. Des concentrations «typique du fer d’origine météoritique», précise à Sciences et Avenir Daniela Comelli, l’une des chercheuses. Une comparaison de la composition du poignard avec celles de 11 météorites métalliques ont ensuite confirmé l’hypothèse, révèle l’étude parue dans la revue Meteoritics and Planetary Science.

En parfait état malgré les années

La dague avait été trouvée en 1925 par l’archéologue Howard Carter, découvreur du tombeau de Toutankhamon, coincée entre les bandes qui emmaillotaient la momie du pharaon au niveau de sa cuisse. Le manche et l’étui de protection de l’objet, faits d’or, n’avaient pas soulevé d’interrogations. En revanche, la lame, en parfait état et sans trace de rouille malgré les années, a rapidement suscité des doutes.

A lire aussi : Des chambres cachées dans le tombeau de Toutankhamon ?

Le mystère est désormais levé et devrait à coup sûr alimenter la théorie selon laquelle de nombreux monuments de l’Egypte antique, et particulièrement les pyramides, ont été édifiés par des forces extraterrestres

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles