Harvey Weinstein sort du silence… pour assurer qu’il n’a jamais voulu de Ben Affleck pour jouer Shakespeare

Harvey Weinstein a réfuté certains propos de Gwyneth Paltrow au sujet d'un rôle de Ben Affleck dans un de ses films. Harvey Weinstein a réfuté certains propos de Gwyneth Paltrow au sujet d'un rôle de Ben Affleck dans un de ses films. [KENA BETANCUR / AFP]

Harvey Weinstein, le producteur américain arrêté pour viol au mois de mai dernier et actuellement en liberté sous caution, a réfuté certains propos de Gwyneth Paltrow. 

Dans une interview accordée à Variety, l'actrice est revenue sur son travail avec Harvey Weinstein ces dernières années, notamment sur le film «Shakespeare in Love», plusieurs fois primé, qui avait triomphé aux Academy Awards il y a vingt ans.

Gwyneth Paltrow a ainsi déclaré : «Harvey voulait que Ben Affleck prenne la relève et joue Shakespeare. J’ai dit : 'Non, vous ne pouvez pas faire ça. Vous devez avoir une personne anglaise'».

Le magazine indique que le réalisateur, John Madden, et la productrice, Donna Gigliotti, leur ont confirmé que Weinstein avait suggéré à Ben Affleck de jouer le rôle attribué à Joseph Fiennes. Ce dernier a rejoint le casting pour jouer Ned Alleyn.

Harvey Weinstein nie

Mardi, Harvey Weinstein a nié ces affirmations. «Les seuls autres prétendants au rôle de Will Shakespeare étaient Russell Crowe et Ethan Hawke, personne d’autre. Ben Affleck a fait un travail formidable en tant que Ned Alleyn, qui est le rôle pour lequel il a été approché.»

Dans son interview, Gwyneth Paltrow est revenue en détail l'incident supposé qui l'avait conduite à rejoindre des dizaines d'autres femmes accusant le producteur de comportement sexuel abusif, dans un article du New York Times de 2017. «J'ai vécu une expérience vraiment inconfortable et étrange ; de cette manière, il n'a plus jamais eu de comportement inapproprié avec moi», a-t-elle déclaré, évoquant un incident survenu en 1996, alors qu’ils travaillaient ensemble.

L'actrice affirme qu'Harvey Weinstein l'avait convoquée dans sa chambre d'hôtel et lui avait demandé un massage. Lorsqu'elle avait raconté à Brad Pitt, son petit ami de l'époque, ce qui s'était passé, ce dernier avait menacé de tuer le producteur.

Gwyneth Paltrow explique qu'après cet incident, elle s'était sentie plus forte pour parler de ses relations avec un «patron très difficile». 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles