En larmes, R. Kelly nie les accusations d’agressions sexuelles

La star de 52 ans a été inculpée de dix chefs d'abus sexuel aggravé. La star de 52 ans a été inculpée de dix chefs d'abus sexuel aggravé.[Twitter]

Inculpé pour dix abus sexuels avec circonstances aggravantes, R. Kelly a de nouveau nié les accusations dont il fait l’objet.

Pour sa première prise de parole publique, l’ancienne gloire de la musique a choisi de répondre aux questions de la journaliste de CBS News, Gayle King. Des premiers extraits de l’interview, qui doit être diffusée ce mercredi, ont été dévoilés.

R. Kelly a souligné à plusieurs reprises que les accusations étaient fausses. «C’est pas vrai. Que ce soit de vieilles rumeurs, des nouvelles rumeurs, des rumeurs futures, c’est pas vrai», a-t-il ainsi insisté.

Le chanteur estime être victime de son passé. «Les gens remontent à mon passé, ok ? C’est ce qu’ils font, ils remontent à mon passé et essaient d’y ajouter des trucs maintenant», souligne-t-il ainsi. Et d’ajouter : «c’est injuste».

R. Kelly a fait face à la justice plusieurs fois pour des faits impliquant des mineures. En 1995, les parents d’Aaliyah, décédée en 2001, avaient saisi la justice pour faire annuler le mariage des deux stars, célébré six mois plus tôt. A l’époque des faits, la chanteuse était âgée de 15 ans tandis que R. Kelly en avait 27. En 2002, ce dernier avait été inculpé après avoir filmé des relations sexuelles avec une adolescente de 14 ans. Il avait été acquitté en 2008 pour ces faits.

Colère et larmes

Interrogé par Gayle King sur l’enquête de BuzzFeed, selon laquelle R. Kelly aurait séquestré et contrait des femmes à de l’esclavage sexuel, le chanteur a de nouveau nié les faits. «Pourquoi je le ferais ? Il faudrait que R.Kelly soit vraiment stupide, avec tout ce qui s’est passé dans son passé très lointain, pour retenir quelqu’un. C’est débile ! Utilisez votre bon sens», souligne-t-il, semblant se mettre en colère. 

Une colère qui laisse finalement place aux larmes : «Je me bats pour ma p*** de vie».

Après la publication d'un documentaire accablant, «Surviving R. Kelly», la star de 52 ans a été inculpée de dix chefs d'abus sexuel aggravé. Les crimes présumés s'étalent de 1998 à 2010 et concernent quatre victimes, dont trois mineures âgées de 13 à 16 ans au moment des faits. Après s'être rendu aux autorités, R. Kelly avait été libéré le 23 février dernier après le paiement d'une caution fixée à un million d'euros. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles