Voile et kippa : Marine Le Pen s'étonne qu'on s'étonne

La présidente du Front national Marine Le Pen, le 14 septembre 2012, à Nanterre, près de Paris [Jacques Demarthon / AFP/Archives] La présidente du Front national Marine Le Pen, le 14 septembre 2012, à Nanterre, près de Paris [Jacques Demarthon / AFP/Archives]

La présidente du Front national Marine Le Pen s'est étonnée "qu'on s'étonne" de sa demande d'interdire le voile et la kippa dans la rue, estimant avoir été toujours "cohérente" sur le sujet, à son arrivée samedi matin à l'université d'été du FN à La Baule.

"Je crois avoir toujours été extrêmement cohérente, ne m'être jamais contredite sur ce sujet. Et par conséquent il n'y a que ceux qui sont de mauvaise foi qui croient pouvoir tirer de mes propos autre chose que j'aie pu dire", a déclaré la patronne du parti d'extrême droite.

"Je trouve étonnant que vous vous étonniez qu'on évoque ce genre de sujet alors que l'actualité du monde porte sur ces sujets", a-t-elle ajouté, réfutant tout coup de communication.

"C'est vous qui en faites un coup de com'", a-t-elle répliqué aux journalistes.

La présidente du FN a soulevé un tollé général vendredi en prônant dans un entretien au Monde l'interdiction du voile et de la kippa dans tout espace public, y compris dans "la rue".

Dans son projet pour la présidentielle de 2012, elle se prononçait déjà pour l'interdiction du "port du voile ou de tout autre signe religieux ostentatoire", mais dans "les services publics administratifs dépendant de l'Etat ou des collectivités territoriales". Elle ajoutait qu'une réflexion serait engagée "pour étendre cette disposition aux transports publics".

"C'est un programme présidentiel, mais encore une fois j'ai déjà eu l'occasion de m'exprimer sur cette interdiction dont vous savez qu'elle me tient à coeur", a expliqué Marine Le Pen.

Elle s'est en tout cas félicitée qu'"une fois de plus, le FN est au centre des débats", en citant les thèmes du traité budgétaire européen, les "problématiques de laïcité" ou la sécurité.

Vous aimerez aussi

Politique Violences en bande : Marine Le Pen dénonce un «terrorisme du quotidien»
Parlement européen Assistants d'eurodéputés FN : les juges aggravent la mise en examen de Marine Le Pen
Marine Le Pen et Matteo Salvini s'associent avant les européennes
coalition Marine Le Pen et Matteo Salvini s'associent avant les européennes

Ailleurs sur le web

Derniers articles