Pécresse critique la politique fiscale du gouvernement

Valérie Pécresse  le 30 août 2012 à Strasbourg [Frederick Florin / AFP/Archives] Valérie Pécresse le 30 août 2012 à Strasbourg [Frederick Florin / AFP/Archives]

L'ex-ministre du Budget Valérie Pécresse (UMP) a jugé lundi sur France Info qu'il n'y avait "pas de bonnes hausses d'impôts", seulement de bonnes "baisses de dépenses".

Interrogée sur la suppression envisagée de niches fiscales favorisant certaines grandes entreprises, la députée des Yvelines a déclaré que sous le quinquennat Sarkozy, "nous avions rééquilibré la fiscalité des grands groupes par rapport à celle des PME". Mais, a-t-elle mis en garde, "il faut faire très attention. Nos entreprises ne vont pas très bien", elles "ont des taux de marge qui n'ont jamais été aussi faibles".

"Si on leur dit: "Vos intérêts d'emprunt, vous n'allez plus pouvoir les déduire de vos impôts", du jour au lendemain, ça va faire un énorme choc financier pour ces entreprises", selon Mme Pécresse, soutien de François Fillon dans la course à la présidence de l'UMP.

"Posons-nous la question de savoir quelles sont les bonnes hausses d'impôt. La vérité, c'est qu'il n'y a pas de bonnes hausses d'impôt, il n'y a que de bonnes baisses de dépenses", selon elle.

À suivre aussi

La longue et sinueuse carrière d'Alain Juppé en politique
Politique Alain Juppé au Conseil constitutionnel : retour sur la carrière politique de l'ex-maire de Bordeaux
Nicolas Sarkozy le 4 septembre 2016 à La Baule  [JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP]
Justice Affaire Bygmalion : l'avocat de Nicolas Sarkozy dénonce «une manoeuvre politique grossière»
Valérie Pécresse Qu'est ce que le «bouclier de sécurité» voulu par Valérie Pécresse ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles