La loi sur la transition énergétique dévoilée

La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal le 4 avril 2014 à l'Elysée, à Paris La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal le 4 avril 2014 à l'Elysée, à Paris [Alain Jocard / AFP/Archives]

Présentée par le François Hollande comme "l’une des plus importantes du quinquennat", la loi sur la transition énergétique a été dévoilée ce mercredi matin en Conseil des ministres.

 

Parmi les mesures phares figurent notamment un "chèque énergie" pour les ménages les plus modestes, une obligation de rénovation énergétique en cas de travaux de ravalement ou de toiture, de nouvelles aides fiscales, ou encore l’ambition d’installer sept millions de bornes de recharge pour les véhicules électriques d’ici à 2030.

Le texte pose également de grands objectifs : la réduction de la consommation énergétique finale de 50% en 2050, de la consommation des énergies fossiles de 30% en 2030 par rapport à 2012, ou encore une part des énergies renouvelables dans la consommation finale d’énergie de 32% en 2030. Objet de nombreuses tractations, la part du nucléaire devra, elle aussi, être réduite, à 50% de la production d’électricité en 2025, contre 75% aujourd’hui.

Cette loi est "un grand défi" et "l’occasion de baisser la facture énergétique" de la France, s’est félicité la ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal. "J’ai voulu répondre aux attentes des entreprises", afin qu’elles puissent créer "100 000 emplois" dans le secteur, a-t-elle ajouté. C’est un "beau moment d’espoir", s’était lui aussi réjoui un peu plus tôt sur France Info, le militant écologiste Nicolas Hulot.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles