Censure constitutionnelle: un "camouflet" pour le gouvernement, selon la CGT

Pour la CGT, la censure partielle du pacte de responsabilité par le Conseil constitutionnel est un "camouflet" pour le gouvernement [Eric Cabanis / AFP/Archives] Pour la CGT, la censure partielle du pacte de responsabilité par le Conseil constitutionnel est un "camouflet" pour le gouvernement [Eric Cabanis / AFP/Archives]

La censure partielle du pacte de responsabilité par le Conseil constitutionnel est un "camouflet" pour le gouvernement, a estimé jeudi la CGT, qui propose comme alternative d'"augmenter les salaires".

Les sages ont rejeté mercredi l'allègement des cotisations salariales inscrit dans le budget rectificatif de la sécurité sociale, mesure qui devait apporter une touche sociale au pacte de responsabilité.

"Le Conseil constitutionnel vient d’infliger un camouflet au gouvernement", écrit le premier syndicat français dans un communiqué.

Opposée aux exonérations de cotisations, qu'elles soient salariales ou patronales, la CGT "réitère son désaccord avec une politique qui vise à un affaiblissement du salaire socialisé et met en danger la sécurité sociale".

Pour le pouvoir d'achat, la centrale prône "d'augmenter les salaires": le gouvernement "doit augmenter le Smic pour le porter progressivement à 1.700 euros" et "revaloriser les minima sociaux et les pensions".

La CGT propose également de moduler les cotisations patronales selon "la part de la masse salariale dans la valeur ajoutée et la politique d'emploi et de salaire menée par les entreprises".

Vous aimerez aussi

Une des banderoles de la manifestation du 14 décembre 2018 à Paris, à l'appel de la CGT   [CHRISTOPHE ARCHAMBAULT  / AFP]
Social La CGT bat le pavé dans le calme pour tenter de se faire entendre
Politique Prime exceptionnelle défiscalisée jusqu'à 1.000 euros, éligibilité jusqu'à 3.600 euros net
Social Edouard Philippe défend les mesures d'Emmanuel Macron

Ailleurs sur le web

Derniers articles