Sarkozy candidat en 2017 ? "Chaque chose en son temps"

Nicolas Sarkozy, lors de son meeting à Lambersart, le 25 septembre 2014[PHILIPPE HUGUEN / AFP]

"Chaque chose en son temps". Nicolas Sarkozy, candidat à la présidence de l'UMP, s'est refusé vendredi lors d'un meeting à Paris à dire ses intentions sur une éventuelle candidature en 2017.

 

"A ceux qui ce soir attendraient que je dévoile mes intentions pour l'élection présidentielle de 2017, je veux dire: chaque chose en son temps", a lancé l'ex-chef de l'Etat.

"Pour notre famille politique, une histoire s'achève, une autre commence. Prenons le temps de l'écrire", a-t-il ajouté.

Pour lui, il faut "d'abord faire émerger la force républicaine qui soit capable d'opposer un refus déterminé aux dérives qui entraînent notre pays vers quelque chose qui ne lui ressemble pas".

"Sauter l'étape de la reconstruction d'une grande formation politique républicaine (...) ce serait se résigner à bâtir sur un champ de ruines, car c'est l'issue fatale à laquelle serait condamnée notre famille politique déchirée par des ambitions contradictoires", a fait valoir M. Sarkozy.

Il est candidat à la présidence de l'UMP, comme Bruno Le Maire et Hervé Mariton. Il devrait l'emporter le 29 novembre. Pour la primaire de 2016, François Fillon, Alain Juppé et Xavier Bertrand sont pour l'instant candidats.

 

À suivre aussi

Nicolas Sarkozy s'est exprimé sur «les scènes de violence auxquelles nous assistons depuis des mois», lors d'une cérémonie de voeux du numéro 2 des Républicains, Guillaume Peltier.
Politique Nicolas Sarkozy s'inquiète des «scènes de violence» de ces derniers mois
Politique Affaire des «écoutes» : Nicolas Sarkozy sera jugé pour corruption du 5 au 22 octobre
Livres François Hollande et Nicolas Sarkozy : nouveau duel en librairie ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles