Le PS trébuche lourdement

Manuel Valls a confirmé une victoire de la droite républicaine.[JACQUES DEMARTHON / AFP]

Un net désaveu. Alors qu’elle détenait une majorité de départements depuis 2004, la gauche a connu hier soir une véritable hémorragie. Entre 26 et 30 conseils départementaux, soit la moitié de ce qu’elle possédait, sont tombés entre les mains de la droite. 

 

Une défaite "incontestable" que le Premier ministre Manuel Valls a reconnu dès l’annonce des premières estimations, à 20h, regrettant que sa famille politique ait été "trop dispersée". 

Symbole de cette désunion, les "frondeurs" socialistes ont immédiatement réagi dimanche soir. Ils ont appelé à un "contrat de rassemblement de la gauche", qui devra passer selon eux par des "changements sincères dans les politiques" menées par la majorité.

Pour le gouvernement, ce scrutin vient enfoncer le clou après trois revers électoraux en un an, lors des élections municipales, européennes et sénatoriales.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles