Le FN s'implante sans triompher

Marine Le Pen le 29 mars au soir au siège du FN à Nanterre. [MIGUEL MEDINA / AFP]

Elle espérait une "bonne surprise" et ambitionnait dimanche matin «plusieurs dizaines d’élus». Marine Le Pen peut se targuer d’avoir rempli sa mission à moitié.

 

S’il n’a pas réussi à prendre la tête d’un département, le Front national, qui ne comptait que deux conseillers sortants, a confirmé son ancrage local, en remportant entre 44 et 54 cantons et donc une centaine d’élus, selon les estimations du CSA. Des résultats que la présidente du parti frontiste s’est empressée de qualifier "d’exceptionnels".

"Je suis désormais à la tête du seul mouvement d’opposition véritable au pouvoir en place", a lancé Marine Le Pen, dénonçant de nouveau l’UMPS et la "campagne amère" du Premier ministre Manuel Valls à l’égard de sa formation politique.

 

Troisième force politique

Avec l’Aisne et le Gard, c’est dans le Vaucluse que le parti d’extrême droite croyait le plus en ses chances de victoire.  Arrivé en tête dans 11 des 17 cantons le 22 mars, le Front national n’a finalement remporté que trois circonscriptions. Un échec que la députée FN du département, Marion Maréchal-Le Pen a tenté de minimiser : "Nous sommes le premier parti de Vaucluse en terme de nombre de voix", a-t-elle affirmé  à l’annonce des résultats.

Après avoir réussi une percée lors des municipales de 2014, le FN s’affirme donc un peu plus en tant que troisième force politique  à l’issue de ce scrutin et devrait se servir de ces résultats comme d’un tremplin pour les échéances à venir, les régionales de décembre mais surtout l’élection présidentielle de 2017. "Les départementales sont une étape avant l'arrivée du Front national au pouvoir", a prévenu Marine Le Pen.
 
 

Vous aimerez aussi

Terrorisme Qu’est-ce-que la théorie du «Grand remplacement» citée par le terroriste de Christchurch ?
Nouvelle-Zélande Attentat de Christchurch : le terroriste cite le «grand remplacement» et Marine Le Pen dans son manifeste
Marine Le Pen et Gilbert Collard, députés RN, à l'Assemblée nationale le 13 février 2019 [STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives]
Justice Photos d'exactions de Daesh sur Twitter : le parquet demande un procès pour Marine Le Pen

Ailleurs sur le web

Derniers articles