La réforme du collège sera "mise en oeuvre" dès 2016

Manuel Valls et Najat Vallaud-Belkacem, le 17 avril 2015.[PATRICK KOVARIK / AFP]

Alors que de nombreux enseignants sont en grève contre le projet de réforme du collège, les deux têtes de l'exécutif ont volé ce mardi au secours de Najat Vallaud-Belkacem. François Hollande a estimé qu'elle devait "permettre d'assurer la réussite pour tous" et "l'excellence", tandis que le Premier ministre Manuel Valls assurait qu'elle serait "mise en œuvre" et que le décret serait "publié le plus rapidement possible".

 

"Il y a des interrogations, elles sont légitimes. Mais il y a une réforme qui doit permettre d'assurer la réussite pour tous (...) et l'excellence", a fait valoir le chef de l'Etat lors d'une conférence de presse conjointe avec la chancelière allemande Angela Merkel.

Plus tôt, le Premier ministre Manuel Valls a indiqué que la réforme du collège serait "mise en œuvre" et que le décret serait "publié le plus rapidement possible" a déclaré le Premier ministre à son arrivée à l'Assemblée nationale, avant la réunion du groupe socialiste.

 

Entre 30 et 50% de grévistes

Même discours pour la ministre de l'Education. Pour Najat Vallaud-Belkacem, la réforme du collège "se fera" et entrera en vigueur comme prévu à la rentrée 2016, car "elle est indispensable". La ministre de l'Education nationale a toutefois assuré avoir entendu le mécontentement d'une partie des professeurs, et promis que des "garanties" pour une bonne mise en oeuvre de la réforme seraient introduites dans les textes d'application.

Mardi, jour de mobilisation contre la réforme du collège, un gros quart des professeurs des collèges publics (27,61%) avaient répondu à l'appel de l'intersyndicale selon le ministère de l'Education, alors que le Snes, principal syndicat du secondaire, estimait la participation à la grève à "plus de 50%".

.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles